La maladie de Carré, 50 ans après (tihert)

Publié le par zoubir

Plusieurs canidés dont une dizaine avaient été retrouvés morts, ces derniers temps du côté de Ksar-Chellala, à 120 km de Tiaret, laissent penser à une épidémie de rage. Cela intervenait dans cette région au moment ou des membres d’une même famille décédèrent à la suite d’un empoisonnement dû à l’ingestion de champignons venimeux. L’enquête déclenchée à cet effet par les services vétérinaires, appuyée par les analyses du laboratoire régional de Sidi Bel Abbès, a vite écarté la thèse de la rage canine pour n’en retenir que celle dite de la maladie de Carré. Une maladie causée par un virus, de la famille de Paramyxoviridae, très contagieux qui est très proche du virus de la rougeole. C’est un virus qui est peu résistant dans la nature et se propage de chien en chien par contamination directe, inhalation, car toutes les sécrétions du chien malade contiennent des particules virales. Le virus se multiplie dans les amygdales et les bronches puis se propage dans l’organisme sur une durée d’environ 8 jours. Il est surtout rencontré dans les endroits où il y a une bonne concentration de chiens comme les élevages, les animaleries, les refuges, etc., et affecte aussi les carnivores sauvages. C’est plutôt rare de rencontrer cette maladie depuis près d’un demi-siècle et ce grâce à la vaccination. Cependant, la situation se prête à l’inquiétude par ces temps de disette où la moindre alerte est prise en considération. A fortiori dans une région où les animaux errants (chats, chiens) prolifèrent. La toux, l’écoulement nasal, les difficultés respiratoires, la diarrhée, les vomissements, etc. sont des symptômes variés rendant difficile, dit-on, un diagnostic vétérinaire. La direction de la Santé tente de rassurer, mais les mêmes responsables font état d’une certaine impuissance à juguler le fléau des chiens errants pour une histoire de manque de munitions !

2 blessés dans une explosion de gaz

Une explosion de bouteille de gaz butane, hier vendredi matin, s’est produite dans un domicile à Sidi Hosni, 23 km au nord-est de Tiaret. Cela a généré de graves blessures à deux membres d’une famille, âgés respectivement de 88 et 79 ans, transférés d’urgence aux UMC de l’hôpital. Pour rappel, ce fut le premier accident domestique du genre cette saison après la série macabre de l’année dernière.

Publié dans tihert-tiaret-dz

Commenter cet article