chevaux ( Tihert )

Publié le par HADJ ZOUBIR

Des purs-sangs arabes pour le Brésil

Une opération de vente de chevaux de race « arabe-barbe », la première du genre, a été finalisée cette semaine entre la direction du Haras national Chaouchaoua de Tiaret (ex-Jumenterie) et un éleveur de Rio de Janeiro a Brésil.

Neuf chevaux, 8 purs-sangs arabes et un barbe plus précisément ont été ainsi exportés vers ce pays de l’Amérique latine pour un montant total (coût du fret compris) de 120 000 dollars. Au-delà de l’aspect commercial, il y a cette ouverture à travers l’exportation de cette race algérienne de haute lignée vers cette partie du monde, jusque-là considérée comme chasse gardée des seuls Européens et des Etats-Unis, de surcroît les plus gros producteurs. La ferme pilote de Chaouchaoua, pour rappel, dispose d’un parc équin de 300 chevaux, et produit annuellement 65 chevaux, soit un taux de fertilité de 95% dû en partie à l’introduction de nouvelles techniques en matière de reproduction. Un taux de loin meilleur par rapport à celui enregistré en Europe (80%), grâce aussi aux aides du FNRDA à travers des primes directes de naissance et indirectes par le soutien aux activités de production des végétaux. Le aras national Chaouchaoua tout en alimentant les centres équestres et champs de courses verse aussi dans la formation de jeunes dans les activités hippiques (maréchaux-ferrants et dans la bourrellerie-sellerie, entre autres), et son staff reste actif dans la promotion du cheval barbe à l’étranger de par ses nombreuses participations aux forums et salons internationaux.

Publié dans tihert-tiaret-dz

Commenter cet article